Disciotis venosa, Bleach Cup, identification

Embranchement: Ascomycota - Classe: Pezizomycètes - Ordre: Pezizales - Famille: Morchellaceae

Distribution - Histoire taxonomique - Étymologie - Identification - Notes culinaires - Sources de référence

Disciotis venosa, Bleach Cup, dans les bois à feuilles larges

Bleach Cup est un champignon ascomycète à fructification printanière dont le nom commun vient d'une odeur distinctive de blanchiment qui se dégage lorsque les corps du fruit sont cassés ou écrasés. Parfois trouvé dans les bois aux côtés des morilles ( espèce Morchella ), ce champignon à cupule fragile est également assez commun dans les habitats de prairie.

Disciotis venosa - spécimen mature dans un cimetière anglais

Distribution

Une vue occasionnelle à assez courante en Grande-Bretagne et en Irlande, la Bleach Cup se trouve dans toute l'Europe continentale, de la Scandinavie aux pays méditerranéens, y compris la péninsule ibérique; il est également enregistré dans de nombreuses régions d'Amérique du Nord.

Disciotis venosa - jeune spécimen

Histoire taxonomique

Bleach Cup a été décrit scientifiquement en 1801 par Christiaan Hendrik Persoon, qui lui a donné le nom scientifique de Peziza venosa . En 1893, le grand mycologue suédois Elias Magnus Fries a transféré cette espèce au genre Disciotis , établissant son nom scientifique actuellement accepté Disciotis venosa .

Les synonymes de Disciotis venosa comprennent Peziza venosa  Pers.,  Discina venosa  (Pers.) Fr. et Peziza reticulata  Grev.

Étymologie

Le nom générique Disciotis reflète la forme en forme de disque de spécimens matures de ce champignon pratiquement sans tige, tandis que l'épithète spécifique venosa vient du latin et fait référence à la région centrale ridée en forme de veine des fructifications matures.

Guide d'identification

Corps de fruit mûr, Disciotis venosa - Bleach Cup

Coupe

3 à 15 cm de diamètre, initialement en forme de coupe avec une marge enroulée, s'aplatissant pour devenir un bol plus large et peu profond, souvent avec des déchirures marginales irrégulières. Surface intérieure fertile brune, lisse et brillante mais développant des rides veineuses dans la région centrale. Surface extérieure blanchâtre et rugueuse. La chair est fragile, plutôt cassante et si facilement cassée.

Tige

Très court ou plus souvent absent

Asci et paraphyses

Asci

Typiquement 300 x 20 µm; huit spores par asque. Asci pointe inamyloid.

Paraphyses

Clavés ou sous-capiteux, généralement de 6 à 10 µm de diamètre, à contenu brunâtre.

Afficher une plus grande image

Asci et paraphyses de Disciotis venosa, Bleach Cup

Asci X

Spore of Bleach Cup Disciotis venosa

Les spores

Ellipsoïdale, lisse, 19 - 25 x 12 - 15 µm; hyalin; sans gouttelettes d'huile incluses; inamyloïde.

Afficher une plus grande image

Spores de Disciotis venosa, coupe d'eau de Javel

Les spores X

Impression de spores

Jaune pâle.

Odeur / goût

Forte odeur d'agent de blanchiment lorsque le fruit est coupé ou écrasé.

Habitat et rôle écologique

Apparaissant parfois dans les prairies ouvertes mais plus souvent sous les hêtres. Pensés pour être saprophytes, mais dans les forêts à feuilles larges, ils peuvent, comme leurs proches parents Morilles, être facultativement ectomycorhiziens.

Saison

Mars, avril et mai en Grande-Bretagne et en Irlande.

Espèces similaires

Certains autres champignons de la coupelle à fruits printaniers sont très similaires sur le plan macroscopique et peuvent nécessiter un examen microscopique pour confirmer avec confiance leur identité au niveau de l'espèce; cependant, la base de la tasse veinée et l'odeur de l'agent de blanchiment sont les principales caractéristiques de la tasse de blanchiment.

Notes culinaires

Il y a des affirmations contradictoires sur la comestibilité de ce champignon et d'autres champignons de la tasse à fruits de printemps, et en raison du risque de confusion avec les champignons toxiques, nous déconseillons de manger le champignon Bleach Cup cru ou même cuit.

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

Dennis, RWG (1981). Ascomycètes britanniques ; Lubrecht & Cramer; ISBN: 3768205525.

Breitenbach, J. et Kränzlin, F. (1984). Champignons de Suisse. Volume 1: Ascomycètes . Verlag Mykologia: Lucerne, Suisse.

Medardi, G. (2006). Ascomiceti d'Italia. Centro Studi Micologici: Trente.

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.

Remerciements

Cette page comprend des photos aimablement fournies par Simon Harding.