Panaeolina foenisecii, Brown Mottlegill, identification

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Agaricales - Famille: Insertae sedis (Pas encore attribué)

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Toxicité - Identification - Sources de référence

Panaeolina foenisecii - Marron Mottlegill

Aussi communément appelé le champignon de la tondeuse et le faneur , Panaeolina foenisecii pousse sur toute pelouse qui est régulièrement tondue mais pas intensivement dosée avec beaucoup d'engrais artificiels ou d'herbicides sélectifs. C'est probablement le plus commun des champignons de pelouse «communs ou de jardin», et malheureusement il n'est pas comestible et peut causer des maladies s'il est mangé. (Les tout-petits sont particulièrement vulnérables!)

Panaeolina foenisecii - Brown Mottlegill montrant les bouchons en train de sécher et de devenir chamois à partir du centre

La nature hygrophane de la coiffe signifie que la couleur n'est pas une caractéristique d'identification significative; certains chapeaux peuvent être brun foncé tandis que d'autres, dans les parties plus sèches de la même pelouse, peuvent être d'un beige crème pâle qui apparaît blanc en plein soleil.

Distribution

Les champignons Brown Mottlegill sont présents dans la plupart des régions du monde. Ils sont très communs et répandus dans toute la Grande-Bretagne et en Irlande ainsi qu'en Europe continentale et en Amérique du Nord.

Panaeolina foenisecii, spécimens matures

Histoire taxonomique

Cette espèce a été décrite en 1800 par Christiaan Hendrick Persoon, qui l'a nommée Agaricus panaeolinia (à une époque où la plupart des champignons branchiaux étaient initialement placés dans le genre Agaricus , car largement distribués dans de nombreux genres plus récents). Le botaniste et mycologue français René Charles Joseph Ernest Maire (1878-1949) a transféré le Brown Mottlegill à son genre actuel en 1933.

Panaeolina foenisecii est l'espèce type du genre Panaeolina , qui contient très peu d'espèces (et seulement celle-ci en Grande-Bretagne).

Au fil des âges, ce petit champignon brun omniprésent a acquis de nombreux synonymes, dont Agaricus foenisecii Pers., Prunulus foenisecii (Pers.) Gray, Psilocybe foenisecii Pers.) Quél., Psathyra foenisecii (Pers.) G. Bertrand, Panaeolus foenisecii (Pers.) Kühner et Psathyrella foenisecii (Pers.) AH Sm.

Il n'y a pas de consensus sur la position taxonomique correcte des champignons dans les genres Panaeolus et Panaeolina , que certaines autorités incluent dans la famille Strophariaceae et d'autres dans les Bolbitiaceae. (J'ai placé nos photos de cette espèce avec celles d'autres membres de la famille des Bolbitiacées.)

Panaeolina foenisecii - photo en gros plan de branchies marbrées

Étymologie

Panaeolina , le nom de genre de ce petit champignon brun, suggère que cette espèce présente des similitudes avec celles du genre Panaeolus . Panaeolus signifie panaché - et en effet les coiffes de nombreuses espèces de Panaeolus sont zonées, mais le nom générique ne fait pas référence à la coloration de la coiffe mais à la coloration marbrée ou panachée des branchies. Les marbrures sur les branchies de Panaeolina foenisecii sont illustrées ci-dessus; cet effet est dû au fait que des plaques de spores de différentes parties de la surface branchiale atteignent leur maturité à des moments différents. Une autre différence évidente entre les champignons de ces deux genres peut être observée à condition d'avoir accès à un microscope de haute puissance: vous verrez que les spores de Panaeolusles champignons sont lisses tandis que ceux de Panaeolinus sont minutieusement rugueux .

L'épithète spécifique foenisecii se réfère simplement à la fenaison.

Toxicité

Il est prouvé que les enfants peuvent tomber malades après avoir mangé ces petits champignons bruns, et donc, par précaution au moins, ils devraient être traités comme des crapauds toxiques et non cueillis pour manger. (Selon l'endroit où ils poussent dans le monde, des recherches montrent qu'il peut y avoir de petites quantités de psilocybine dans certains de ces champignons, mais presque certainement à une concentration beaucoup trop faible pour qu'ils soient hallucinogènes.)

Guide d'identification

Casquette de Panaeolina foenisecii, Brown Mottlegill

Casquette

1 à 2 cm de diamètre, les chapeaux sont initialement en forme de cloche ou coniques, s'étendant pour devenir largement convexes; hygrophane, brun moyen à foncé à l'état humide, séchant du centre vers l'extérieur jusqu'à un beige crème.

Branchies de Panaeolina foenisecii

Branchies

Les branchies de Panaeolina foenisecii sont adnates ; brun pâle devenant d'abord marbré de brun foncé.

Tige

Les tiges du Mottlegill brun mesurent 4 à 7 cm de long et 3 à 5 mm de diamètre; crème rincée vers la base avec un brun moyen; cylindrique; finement fibrilleux; pas de bague de tige.

Spores de Panaeolina foenisecii

Les spores

En forme de citron avec une surface rugueuse et un pore germinatif (voir photo à gauche). Plage de dimensions 11-18 x 6-9µm.

Afficher une plus grande image

Spores de Panaeolina foenisecii , Brown Mottlegill

Les spores X

Impression de spores

Marron foncé.

Odeur / goût

L'odeur est légèrement désagréable mais n'est pas distinctive sur le plan diagnostique.

Habitat et rôle écologique

Saprobie, sur pelouses, bordures de route et autres endroits herbeux.

Saison

Avril à décembre en Grande-Bretagne et en Irlande.

Espèces similaires

Stropharia semiglobata , le Dung Roundhead, a un anneau transitoire et laisse une empreinte de spores brunes.

Panaeolus fimicola , le Turf Mottlegill, a un chapeau brun foncé lorsqu'il est mouillé et sèche pour devenir brun moyen.

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

Société mycologique britannique. Noms anglais pour les champignons

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.