Hygrocybe chlorophana, champignon Golden Waxcap

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Agaricales - Famille: Hygrophoraceae

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Identification - Notes culinaires - Sources de référence

Hygrocybe chlorophana

Un waxcap commun des pâturages cultivés et des parcs, comme presque tous les waxcaps Hygrocybe chlorophana est une espèce d'automne et de début d'hiver. Ces beaux champignons dorés se trouvent généralement en petits groupes de troupes; on les voit parfois dans les cimetières, mais les terrains communaux des hautes terres pâturés par des moutons sont généralement de bien meilleurs endroits à essayer.

Les Golden Waxcaps sont trop facilement confondus avec d'autres espèces de waxcaps jaunes.

Groupe étroitement emballé d'Hygrocybe chlorophana

Distribution

Limité à l'habitat de plus en plus rare des prairies non améliorées, Hygrocybe chlorophana est une espèce peu fréquente mais loin d'être rare en Grande-Bretagne et en Irlande, et elle est également présente dans certaines parties de l'Europe continentale. En Allemagne, en Pologne et en Suisse, ce waxcap est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées. Le Golden Waxcap est également présent dans certaines régions des États-Unis, où il s'agit principalement d'un champignon des bois.

Histoire taxonomique

Ce joli bonnet de cire a été décrit pour la première fois en 1821 par Elias Magnus Fries, qui l'a nommé Agaricus chlorophanus - La plupart des champignons branchiaux étaient initialement inclus dans le genre Agaricus !

En 1877, un mycologue allemand, Friedrich Otto Wünsche (1839-1905), a transféré cette espèce dans son genre actuel.

Hygrocybe chlorophana, Hampshire, Angleterre

D'autres synonymes de Hygrocybe chlorophana incluent Hygrocybe euroflavescens Kühner, Bull., Hygrophorus euroflavescens (Kühner) Dennis, Hygrophorus chlorophanus (Fr.) Fr. et Hygrocybe flavescens.

Étymologie

Le genre Hygrocybe est ainsi nommé parce que les champignons de ce groupe sont toujours très humides. Hygrocybe signifie «tête aqueuse».

L'épithète spécifique chlorophana est quelque chose d'un abus de langage, car il se traduit par un vert pâle alors que ce chapeau de cire particulier est principalement jaune, orange ou quelque part entre ces deux. Golden semble être la description la plus appropriée pour ces champignons des prairies - certainement pour ceux que j'ai rencontrés en Grande-Bretagne, en Irlande et dans quelques endroits d'Europe continentale.

Guide d'identification

Casquette d'Hygrocybe chlorophana

Casquette

La calotte de Hygrocybe chlorophana , initialement bombée, est jaune avec parfois une teinte orange ou très occasionnellement une teinte rouge le plus sensiblement vers le centre. Le bonnet est très visqueux par temps humide; il devient largement ombré voire plat avec l'âge et atteint entre 2 et 4 cm de diamètre. La chair fine de la calotte est jaune.

Ce bonnet de cire des prairies ne noircit ni avec l'âge ni lorsqu'il est meurtri.

Branchies et tige d'Hygrocybe chlorophana

Branchies

Jaunes devenant jaune citron plus pâle à mesure que le fruit vieillit, les branchies sont adnées, larges et assez éloignées.

Tige

Colorée comme le capuchon, la tige élancée (généralement de 2 à 3 mm de diamètre) est visqueuse et n'a pas d'anneau; sa chair est jaunâtre et solide.

Spores d'Hygrocybe chlorophana

Les spores

Ellipsoïdale, lisse, certaines avec des constrictions ou avec un côté concave (presque en forme de rein), 7-8,5 x 4-5 μm; inamyloïde. La valeur Q (rapport longueur / largeur) varie considérablement mais est généralement de 1,5 à 1,9.

Afficher une plus grande image

Spores d' Hygrocybe chlorophana

X

Impression de spores

Blanc.

Gill trama de Hygrocybe chlorophana

Gill trama

Régulier, avec des éléments étroits jusqu'à 1 mm ou plus de longueur.

Afficher une plus grande image

Gill trama de Hygrocybe chlorophana

X

La pileipellis d'Hygrocybe chlorophana est un ixotrichoderme

Pileipellis (structure cellulaire microscopique de la cuticule de la calotte)

Un ixotrichoderme - les hyphes les plus externes émergent à peu près parallèlement, comme des poils, perpendiculairement à la surface de la coiffe, et le préfixe ixo- indique que les hyphes les plus externes sont gélatineux.

Afficher une plus grande image

La pileipellis d' Hygrocybe chlorophana

X

Odeur / goût

Pas distinctif.

Habitat et rôle écologique

Les Golden Waxcaps apparaissent le plus souvent sur les prairies étroitement cultivées ou tondues où les engrais artificiels ne sont pas répandus.

Les chapeaux de cire ont longtemps été considérés comme saprobiens sur les racines mortes des graminées et des autres plantes des prairies, mais il est maintenant considéré comme probable qu'il existe une sorte de relation mutuelle entre les chapeaux de cire et les mousses.

Saison

Fin de l'été et automne en Grande-Bretagne et en Irlande.

Espèces similaires

Hygrocybe ceracea est similaire mais sensiblement plus sec et généralement plus petit, avec des branchies adnées ou même très légèrement décurrentes; sa tige se creuse avec l'âge.

Hygrocybe glutinipes a une forme et une couleur similaires, mais il est généralement plus petit et, comme l'épithète spécifique le suggère, il a un capuchon et une tige glutineux.

Hygrocybe chlorophana contre la lumière du soleil

Notes culinaires

Bien que signalés dans de nombreux guides de terrain comme étant comestibles (bien que de saveur médiocre), les Golden Waxcaps sont facilement confondus avec d'autres champignons jaunes non comestibles et probablement suspects. Leur chair n'est pas substantielle et, par conséquent, ces champignons ne valent généralement pas la peine d'être collectés pour le pot.

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

Fungi of Northern Europe, Volume 1 - The Genus Hygrocybe , David Boertmann, 2010.

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.

Remerciements

Cette page comprend des photos aimablement fournies par David Kelly.