Tylopilus felleus, champignon bolet amer

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Boletales - Famille: Boletaceae

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Identification - Notes culinaires - Sources de référence

Tylopilus felleus - Bolet amer

Un affleurement rose aux ouvertures des pores trahit l'identité de ce sosie non comestible de Cep, qui est en effet très amer (et la cuisson ne semble que renforcer le goût amer).

Si vous cueillez des Boletus edulis ou d'autres bolets pour les manger, il vaut la peine de savoir comment distinguer le Bolet amer des autres espèces à tête brune qui ont des tiges réticulées (filetées). Inclure accidentellement cet imposteur dans un repas garantit qu'il ne sera pas comestible à quiconque a encore des papilles gustatives.

Tylopilus felleus - Bolet amer - tige et pores d'un corps fruitier mature

Distribution

Espèce occasionnelle en Grande-Bretagne et en Irlande, Tylopilus felleus est plutôt plus commun dans les pays du nord de l'Europe.

Histoire taxonomique

Ce bolète a été décrit pour la première fois en 1788 par Jean Baptiste François Pierre Bulliard, qui lui a donné le nom scientifique de Boletus felleus . Près d'un siècle plus tard, en 1881, Petter Adolf Karsten (1834 - 1917) transféra le Bitter Bolete à son genre actuel Tylopilus .

Les synonymes de Tylopilus felleus comprennent Boletus felleus Bull., Boletus alutarius Fr. et Tylopilus alutarius (Fr.) Rea.

Étymologie

L'épithète spécifique felleus vient de fel, qui signifie bile, et fait référence au goût amer de ce bolète par ailleurs plutôt attrayant.

Guide d'identification

Casquette de Tylopilus felleus

Casquette

Lorsqu'il est jeune, comme dans le spécimen présenté ici, le chapeau quelque peu velouté est bombé et brun moyen, parfois avec une teinte olive. À maturité, les coiffes prennent une teinte plus foncée de brun, s'aplatissant et se fendant fréquemment et / ou développant des bords ondulés.

Typiquement de 6 à 12 cm de diamètre mais parfois aussi grand que 18 cm, les calottes de Tylopilus felleus perdent progressivement leur fleur de velours à mesure qu'elles vieillissent.

Pores de Tylopilus felleus

Tubes et pores

D'abord crème pâle mais devenant plus tard rosâtres, les tubes sont ronds, densément tassés et assez petits, se terminant par des pores pâles espacés de 1 à 2 par mm qui deviennent rose corail à mesure que le fruit mûrit.

Lorsqu'ils sont manipulés et meurtris, les pores délicats deviennent progressivement bruns.

Coupe transversale de Tylopilus felleus

Coupe transversale du corps du fruit

La chair de la calotte et de la tige est blanche et ne change pas de couleur lorsqu'elle est coupée.

(L'image de gauche est une gracieuseté de Dave Kelly)

Tige réticulée de Tylopilus felleus

Tige

Un motif réticulé brun en forme de filet sur la tige conduit parfois à confondre ce bolet non comestible avec le choix comestible Cep ou Penny Bun Bolete ( Boletus edulis ).

La tige de Tylopilus felleus mesure de 10 à 18 mm de diamètre, s'épaississant vers la base, et de 4 à 8 cm de hauteur. (Il est souvent incurvé.)

Les spores

Subfusiforme, 11-15 x 4-5 μm.

Impression de spores

Rose argile.

Odeur / goût

Odeur non distinctive; goût extrêmement amer en effet.

Habitat et rôle écologique

Ce champignon ectomycorhizien est généralement solitaire mais se produit parfois en petits groupes sous le chêne, le hêtre ou d'autres feuillus et très occasionnellement avec des conifères.

Saison

Août à novembre en Grande-Bretagne et en Irlande.

Espèces similaires

Boletus edulis a un stipe réticulé similaire mais ses pores ne rincent pas rose corail.

Tylopilus felleus - Bolet amer - tige et pores d'un corps fruitier mature dans la New Forest, Hampshire, Angleterre

Notes culinaires

Tylopilus felleus est suffisamment chaud pour être considéré comme non comestible même par les amateurs de curry chaud les plus ardents, mais dans certains pays, ce bolet est séché et utilisé comme substitut du poivre.

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

British Boletes, with keys to species , Geoffrey Kibby (auto-publié) 3e édition 2012

Roy Watling & Hills, AE 2005. Boletes et leurs alliés (édition révisée et agrandie), - in: Henderson, DM, Orton, PD & Watling, R. [eds]. Flore des champignons britanniques. Agarics et cèpes. Vol. 1. Royal Botanic Garden, Édimbourg.

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.

Remerciements

Cette page comprend des photos aimablement fournies par David Kelly.