Kuehneromyces mutabilis, champignon Woodtuft gainé

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Agaricales - Famille: Strophariaceae

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Identification - Notes culinaires - Sources de référence

Kuehneromyces mutabilis - Woodtuft gainé, France

Les autres noms communs de cette espèce attrayante sont le champignon brun et le pholiota bicolore, ainsi appelés parce que le chapeau hygrophane est un orange cannelle brillant lorsqu'il est mouillé mais il sèche une couleur bronzée beaucoup plus claire.

Ce champignon attrayant et comestible apparaît tout au long de l'année, souvent en grosses touffes, sur des souches de feuillus (feuillus). Dans les anciens guides de terrain, vous pouvez le trouver sous les synonymes Galerina mutabilis ou Pholiota mutabilis.

Woodtuft gainé, Finlande

Parfois, ces petits champignons colorés semblent pousser sur le sol de la forêt, mais d'après mon expérience, si vous grattez la couche superficielle de litière de feuilles et de brindilles, vous constaterez, comme sur cette photo prise en Finlande par Lena Mickelsson, qu'ils se nourrissent de manière saprobienne. sur bois enterré.

Distribution

Ce champignon pourrissant des bois est répandu et très commun dans toute la Grande-Bretagne et l'Irlande ainsi que dans tous les autres pays européens, de la Scandinavie à la Méditerranée et dans de nombreuses régions d'Asie.

Kuehneromyces mutabilis est également originaire d'Australie et d'Amérique du Nord, où il est également répandu et abondant. (Si vous cherchez des informations sur ce champignon aux Etats-Unis, il vaut la peine de chercher sous le genre Pholiota , dans lequel certains mycologues américains le placent).

Woodtuft gainé, Pays de Galles UK

Histoire taxonomique

Jacob Christian Schaeffer a décrit cette espèce en 1762, l'appelant Agaricus mutabili s. (La plupart des champignons branchiaux ont été initialement placés dans un genre géant Agaricus , mais la majorité ont depuis été redistribués à d'autres genres laissant les `` vrais champignons '' dans Agaricus .) Le nom scientifique actuel Kuehneromyces mutabilis date de 1946, lorsque Rolf Singer et Alexander Hanchet Smith (1904 - 1986) ont établi le genre Kuehneromyces de champignons des touffes de bois.

Kuehneromyces mutabilis est l'espèce type du genre Kuehneromyces .

Étymologie

Le nom du genre est en l'honneur du mycologue américain Calvin C Kuehner (1922-2011). L'épithète spécifique mutabilis signifie variable, et c'est une référence à la coloration très variable des bouchons en fonction de leur humidité.

Ce champignon a acquis pas mal de noms communs, et l'un de mes préférés est `` Brown Stew Fungus '', bien que je n'ai jamais été assez aventureux pour essayer ces champignons dans un ragoût en raison de la possibilité de confusion avec un autre très similaire (à regarder , mais pas à manger!) champignon des bois qui pousse dans le même habitat. Funeral Bell est son nom commun ... dois-je en dire plus?

Guide d'identification

Casquette de Kuehneromyces mutabilis

Casquette

3 à 8 cm de diamètre, convexe s'aplatissant avec un large umbo; bronzage brillant, séchant à l'ocre pâle à partir du centre et donnant un aspect bicolore (zonate). La chair de la calotte est brun clair et assez fine.

C'est une espèce hygrophane, et elle sèche du centre de sorte que le bord extérieur est le plus sombre. Cela permet de le distinguer de la Galerina marginat a toxique , qui sèche plus pâle du bord vers le centre.

Branchies et ste og Kuehneromyces mutabilis

Branchies

Adnées et encombrées, les branchies sont ocre pâle au début et deviennent cannelle à mesure que les spores mûrissent.

Tige

Pâle et lisse au-dessus de l'anneau de tige déchiqueté; fibreux, squameux et bronzage foncé en dessous, passant à presque noir à la base. 5 à 10 mm de diamètre et 3 à 8 cm de hauteur; généralement incurvé. La chair de la tige solide est beige pâle à l'apex, passant au brun foncé à la base.

Cheilocystidia, Kuehneromyces mutabilis

Cheilocystidia

Dispersé mais pas abondant; la plupart sont étroitement langéniformes ou sous-cylindriques parfois sous-capités; longueur 20-40 µm; largeur 2,5-7 µm.

Afficher une plus grande image

Cheilocystidia de Kuehneromyces mutabilis , Woodtuft gainé

Cheilocystidia X

Spores, Kuehneromyces mutabilis

Les spores

Largement ellipsoïdale, lisse, 5,5-7,5 x 4-5 µm; avec un pore germinatif apical.

Afficher une plus grande image

Spores de Kuehneromyces mutabilis , Woodtuft gainé

Les spores X

Impression de spores

Ocre rougeâtre à brun cannelle foncé.

Odeur / goût

Pas distinctif.

Habitat et rôle écologique

Saprobie, sur souches, troncs abattus et grumes d'arbres à larges feuilles, en particulier de bouleau.

Saison

Tout au long de l'année, mais le plus abondant en été et en automne.

Espèces similaires

Flammulina velutipes , communément appelé Velvet Shank, a une tige plus foncée et veloutée et laisse une empreinte de spores blanches.

Galerina marginata est très similaire et parfois seulement séparable pour certains par examen microscopique (par exemple, elle a des spores plus grosses); c'est un poison mortel.

Woodtuft gainé, West Wales

Notes culinaires

La plupart des autorités disent que le Woodtuft gainé est un assez bon champignon comestible à condition que les tiges fibreuses dures soient jetées. Seuls les butineurs de champignons très expérimentés devraient envisager de cueillir cette espèce, car elle est si facilement confondue avec la cloche funéraire mortelle et toxique, Galerina marginata . Je dois donc recommander que ce champignon loin d'être spécial soit traité comme une espèce «uniquement pour la recherche, pas pour la cuisine».

Sources de référence

Pat O'Reilly; Fasciné par les champignons , 2016.

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

Société britannique de mycologie (2010). Noms anglais pour les champignons

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.