Daedaleopsis confragosa, support rougissant, identification

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Polyporales - Famille: Fomitopsidaceae

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Identification - Sources de référence

Daedaleopsis confragosa - Support rougissant

Communément appelé le support rougissant, car il y a souvent des nuances de rose ou de mauve sur la surface supérieure, Daedaleopsis confragosa est un champignon coriace à croissance lente.

Souvent, ces crochets distinctifs peuvent être vus sur les saules au bord de la rivière au milieu de l'hiver, une période où très peu d'autres grands champignons basidiomycètes sont en évidence. Les supports lumineux captent la lumière du soleil et se détachent nettement du fond sombre des branches ou des troncs auxquels ils sont attachés.

Niveaux de crochets rougissants sur un saule mourant

Communément appelé support rougissant, ce polypore dur et non comestible est le plus souvent vu en gradins (comme dans l'exemple illustré ici) sur des troncs et des branches de saule morts ou mourants. On le voit moins souvent pousser sur l'aulne, et occasionnellement sur le noisetier, le bouleau, le peuplier et autres feuillus.

Dans le passé, souvent appelé polypore à labyrinthe mince - même si peu de ses pores en forme de fente ont tendance à fusionner pour former des labyrinthes comparables à ceux du polypore du chêne, Daedalea quercina - ce champignon de support facilement identifiable est particulièrement courant près des rivières et les flux.

Distribution

Commun et répandu en Grande-Bretagne et en Irlande et trouvé dans la majeure partie de l'Europe continentale, ce champignon saprobie est également présent en Amérique du Nord et dans de nombreuses autres régions tempérées.

Face inférieure d'un support de rougissement complet montrant comment la taille et la forme des pores varient d'un bord à l'autre

Les tailles et formes très variables des pores de Daedaleopsis confragosa sont évidentes dans l'exemple ci-dessus.

Histoire taxonomique

En 1791, le mycologue britannique James Bolton a décrit ce champignon de parenthèse et lui a donné le nom binomial Boletus confragosus . C'est le mycologue allemand Joseph Schröter (1837 - 1894) qui a transféré cette espèce au genre Daedaleopsis en 1888, après quoi son nom scientifique est devenu Daedaleopsis confragosa .

Les synonymes de Daedaleopsis confragosa comprennent Boletus confragosus Bolton, Daedalea confragosa (Bolton) Pers., Daedalea rubescens Alb. & Schwein., Trametes rubescens (Alb. & Schwein.) Fr., Trametes confragosa (Bolton) Rabenh., Polyporus confragosus (Bolton) P. Kumm., Et Daedalea intermedia Berk.

Étymologie

Le nom générique Daedaleopsis signifie `` ayant l'apparence de Daedalea '' (qui est le genre dans lequel vous trouverez le Oak Polypore, Daedalea quercina ; et l'épithète spécifique confragosa signifie grossièrement ondulé et se réfère non pas aux pores en forme de branchies mais aux plis et surface supérieure bosselée (infertile).

Guide d'identification

Casquette d'un support rougissant

Casquette

Habituellement en forme de rein, ces brackets à croissance lente mesurent 5 à 20 cm de diamètre et 1 à 4 cm d'épaisseur à maturité, mais ils forment parfois de jolies rosaces horizontales, comme on le voit ici (à gauche) sur un tronc de bouleau argenté tombé. Les vieux fruits noircis peuvent parfois persister plusieurs années.

Les verrues brun rougeâtre peuvent, dans certains cas, recouvrir complètement la surface supérieure, bien que le plus souvent elles soient limitées à une zone centrale laissant une région externe attrayante à zones concentriques exempte de verrues.

Surface des pores d'un support rougissant

Tubes et pores

Blanc au début, devenant beige et vieillissant au gris, le dessous présente des ecchymoses brun rosâtre lorsqu'il est manipulé (comme illustré à gauche).

La plupart des pores sont des fentes fermées, mais certains forment des motifs en forme de labyrinthe et, près de l'attachement, certains sont circulaires ou presque.

Spores, Daedaleopsis confragosa

Les spores

Cylindrique ou ellipsoïdal, lisse, 7-11 x 2-3µm.

Afficher une plus grande image

Spores de Daedaleopsis confragosa , support rougissant

Les spores X

Impression de spores

Blanc.

Odeur / goût

Odeur non distinctive; goût légèrement amer,

Habitat et rôle écologique

Sur bois à larges feuilles mortes ou mourantes, notamment le saule mais parfois le bouleau et autres feuillus.

Saison

Les parenthèses de Daedaleopsis confragosa peuvent être vues tout au long de l'année. Les spores sont libérées à la fin de l'été et à l'automne.

Espèces similaires

Les brackets Mazegill tels que Daedalea quercina ont une forme et une couleur générales similaires mais, contrairement à Daedaleopsis confragosa , leurs pores allongés ont tous la forme d'un labyrinthe.

Vu du dessus du Birch Mazegill, Lenzites betulinus , ressemble assez au support Blushing Bracket, mais bien qu'il soit un polypore, il a de vraies branchies.

Daedaleopsis confragosa rougit parfois aussi sur sa face supérieure

Ci-dessus: Parfois, Daedaleopsis confragosa «rougit» sur sa surface supérieure!

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

Liste BMS des noms anglais des champignons

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.