Inocybe geophylla, champignon Fibrecap blanc

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Agaricales - Famille: Inocybacées

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Identification - Toxicité - Sources de référence

Inocybe geophylla - jeunes coiffes fortement umbonées

Inocybe geophylla est une espèce très commune et est parfois confondue avec de petits champignons de plein champ ( Agaricus campestris ) avec des résultats désastreux: elle est extrêmement toxique et sa consommation peut même être fatale.

Bien qu'ils soient connus pour être mycorhiziens avec des feuillus à feuilles caduques et des conifères, ces petits champignons blancs sont également une trouvaille très commune sur la boue riche en litière de feuilles le long des routes bordées d'arbres.

Inocybe geophylla - Fibrecap blanc, Lampeter, Pays de Galles UK

Distribution

Inocybe geophylla est une espèce forestière commune et répandue dans toute la Grande-Bretagne et l'Irlande. Ces petits crapauds toxiques se trouvent dans la plupart des régions de l'Europe continentale, et ils sont également enregistrés comme communs en Amérique du Nord.

Histoire taxonomique

Le Fibrecap blanc a été décrit scientifiquement en 1821 par Elias Magnus Fries, qui lui a donné le nom binomial Agaricus geophyllus . (À cette époque, la plupart des champignons branchiaux étaient initialement placés dans un gigantesque genre Agaricus , qui a depuis été allégé, la plupart de son contenu étant transféré à d'autres genres plus récents.)

En 1871, le mycologue allemand Paul Kummer a transféré cette espèce au genre Inocybe , établissant son nom scientifique actuellement accepté comme Inocybe geophylla .

Inocybe geophylla - Fibrecap blanc, Hampshire

Les synonymes d' Inocybe geophylla incluent Agaricus geophyllus Fr., Agaricus clarkii Berk. & Broome, Inocybe clarkii (Berk. & Broome) Sacc. Et Inocybe geophylla var. alba Hruby.

Il existe deux variétés communes de cette espèce: le White Fibrecap, Inocybe geophylla , et une variété communément appelée Lilac Fibrecap, Inocybe geophylla var . lilacina .

Pour le différencier du Lilas Fibrecap, Inocybe geophylla var. lilacina le Fibrecap blanc est officiellement enregistré comme Inocybe geophylla var. geophylla.

Étymologie

Inocybe , le nom du genre, signifie «tête fibreuse», tandis que l'épithète spécifique geophylla est dérivée des mots grecs antiques geo - signifiant terre, et phyllon qui signifie feuille.

Inocybe geophylla dans les bois moussus

Toxicité

Inocybe geophylla est une espèce toxique mortelle et assez commune qui pousse dans des habitats où les gens s'attendent à trouver des champignons comestibles. Cela le rend vraiment très dangereux.

Les symptômes d'empoisonnement par cette espèce et plusieurs espèces similaires d' Inocybe sont ceux associés à l'empoisonnement par la muscarine. Une salivation et une transpiration excessives se produisent dans la demi-heure suivant la consommation de ces champignons. Selon la quantité consommée, les victimes peuvent également souffrir de douleurs abdominales, de maladies et de diarrhée, accompagnées d'une vision floue et d'une respiration difficile. Les décès de personnes par ailleurs en bonne santé suite à la consommation de ces champignons ne sont pas signalés. Toute personne ayant un cœur affaibli ou des problèmes respiratoires est beaucoup plus à risque.

Guide d'identification

Bonnet et branchies d'Inocybe geophylla

Casquette

Le capuchon lisse et soyeux a un diamètre de 1,5 à 3,5 cm; Initialement conique, il s'aplatit à mesure qu'il mûrit, conservant généralement un umbo pointu et des fibres radiales striées qui, par temps sec, ont tendance à se déchirer en bandes vers le bord du capuchon. Les variétés blanches et lilas se fanent à l'ocre-brun du centre à mesure que le fruit vieillit.

Cheilocystidia de <em> Inocybe geophylla </em>

Cheilocystidia

Les cheilocystidies abondantes à parois épaisses (qui se détachent des bords des branchies) du Fibrecap blanc sont fusiformes et leurs extrémités sont incrustées de cristaux. Les pleurocystidies sont similaires.

Afficher une plus grande image

Cheilocystidia d' Inocybe geophylla , Fibrecap blanc

Cheilocystidia X

Branchies et tige d'Inocybe geophylla

Branchies

Les branchies encombrées, qui sont entaillées ou annexées, commencent au gris crème et deviennent ensuite brun argileux à mesure que les spores mûrissent.

Tige

De 3 à 6 mm de diamètre et jusqu'à 6 cm de hauteur, le stipe est lisse et soyeux, parfois légèrement fibrilleux vers la base, et de la même couleur que le bonnet. Le stipe devient également progressivement brun argileux avec l'âge.

Spores de <em> Inocybe geophylla </em>

Les spores

Ellipsoïdal, lisse, 7,5-10 x 4,5-5,5 μm

Afficher une plus grande image

Spores d' Inocybe geophylla , Fibrecap blanc

Les spores X

Impression de spores

Brun terne.

Odeur / goût

Odeur légèrement terreuse ou farineuse. Signalé comme ayant un goût doux (mais sachez qu'il s'agit d'un champignon toxique mortel et qu'il est donc déconseillé de goûter une partie de celui-ci).

Habitat et rôle écologique

Mycorhizien; trouvé à côté des sentiers et sur les bords de la route sous les arbres à feuilles caduques et dans la forêt mixte; moins fréquemment sous les conifères.

Saison

Été et automne en Grande-Bretagne et en Irlande.

Espèces similaires

Le Fibrecap blanc Inocybe geophylla pourrait être confondu avec Agaricus campestris, qui est généralement beaucoup plus gros, a un anneau de tige et n'a pas de chapeau soyeux.

Inocybe geophylla - Fibrecap blanc, Pembrokeshire, Pays de Galles

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

Alan Outen et Penny Cullington (2009), Clés des espèces britanniques d'inocybe .

Funga Nordica : 2e édition 2012. Edité par Knudsen, H. & Vesterholt, J. ISBN 9788798396130

Liste BMS des noms anglais des champignons

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.

Remerciements

Cette page comprend des photos aimablement fournies par David Kelly.