Cuphophyllus (Hygrocybe) pratensis, Meadow Waxcap

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Agaricales - Famille: Hygrophoraceae

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Identification - Notes culinaires - Sources de référence

Hygrocybe pratensis - Cire des prés

L'un des plus grands champignons de la cire de cire, et communément connu sous le nom de bonnet de cire des prés, Cuphophyllus pratensis est une découverte commune sur les prairies cultivées et les pâturages des hautes terres. Il apparaît de la fin août à décembre et est généralement considéré comme comestible mais pas très prisé.

Dans certains guides de terrain assez récents, vous pouvez trouver cette espèce sous l'un de ses nombreux synonymes, parmi lesquels Hygrocybe pratensis, Camarophyllus pratensis et Hygrophorus pratensis .

Hygrocybe pratensis var.  pallida

Ci-dessus: la variété blanc pur de Meadow Waxcap, Hygrocybe pratensis var . pallida

Distribution

Répandu et assez commun en Grande-Bretagne et en Irlande, en particulier dans les zones de montagne sur sol acide, le Meadow Waxcap est l'une des rares espèces d'Hygrocybe qui peut tolérer de petites quantités d'engrais appliquées à son habitat de prairie. Le Meadow Waxcap forme souvent de petits groupes ou des lignes de champignons, mais se présente également sous forme de singletons largement dispersés.

Une variété de blanc pur du Meadow Waxcap se produit. Hygrocybe pratensis var . pallida (Cooke) Arnolds est très rare. Vous pouvez trouver ce waxcap enregistré comme Hygrocybe pallida, Hygrocybe ortonii ou l'un de plusieurs autres synonymes. Aux États-Unis, il est couramment cité sous le nom de Hygrocybe berkeleyi . Outre la couleur, dans tous les caractères macroscopiques et microscopiques, la forme blanche est la même que la forme colorée de Cuphophyllus pratensis . Les capuchons secs et fibreux et aplatissants de Hygrocybe pratensis var. pallida sont distinctifs, et si les chapeaux de Hygrocybe virginea, le Snowy Waxcap, avait toujours des bords translucides, alors différencier les deux ne serait pas difficile, mais un vieux Snowy Waxcap sec pourrait peut-être être confondu avec ce que certains appellent le White Meadow Waxcap. Nous avons trouvé le spécimen montré ci-dessus dans un verger du mont Stuart, sur l'île de Bute dans l'ouest de l'Écosse. (Les formes blanches intermédiaires avec des coiffes centrées rosées sont assez courantes.)

Hygrocybe pratensis au Jardin botanique national du Pays de Galles

Histoire taxonomique

Bien que des naturalistes antérieurs aient décrit le bonnet de cire des prés - par exemple en 1796 le botaniste du Shropshire William Withering (1741-1799) a décrit ce bonnet de cire des prairies et l'a appelé Agaricus claviformis - c'est Christiaan Hendrik Persoon qui, en décrivant cette espèce dans sa publication marquante Synopsis Methodicae Fungorum de 1801, a créé son basionyme en le nommant Agaricus pratensis . (À cette époque, la plupart des champignons branchés étaient initialement inclus dans le genre Agaricus ; la grande majorité d'entre eux ont depuis été redistribués à de nombreux autres genres.)

Ce n'est qu'en 1914 que le célèbre mycologue américain William Alphonso Murrill (1869 - 1957), écrivant dans la revue Mycologia , transféra ce bonnet de cire au genre Hygrocybe , établissant le nom scientifique d' Hygrocybe pratensis . En 1985, cette espèce a été transférée au genre Cuphophyllus par le mycologue français Marcel Bon, et le nom Cuphophyllus pratensis est depuis devenu son nom scientifique généralement accepté.

Un groupe de chapeaux de cire des prés

Deux variétés de Meadow Waxcap sont présentes en Grande-Bretagne. La forme nominale Cuphophyllus pratensis var. pratensis , illustré ci-dessus et en haut de cette page, et décrit en détail ci-dessous, a une calotte et une tige couleur pêche, tandis que Cuphophyllus pratensis var . pallida (également photographiée deuxième en haut de cette page) est d'un blanc pur.

Étant un champignon grand, remarquable, attrayant et comestible, Cuphophyllus pratensis a attiré l'attention de nombreux grands mycologues à travers les âges. En conséquence, il a acquis plusieurs synonymes, dont Agaricus pratensis (Pers. Gymnopus pratensis (Pers.) Gray, Hygrophorus pratensis (Pers.) Fr., Camarophyllus pratensis (Pers.) P. Kumm., Et Hygrocybe pratensis (Pers.) Murrill .

Étymologie

Le genre Cuphophyllus a été décrit en 1985 par le mycologue français Marcel Bon. Le préfixe Cupho- signifie courbé, tandis que le suffixe - phyllus fait référence aux feuilles (branchies) des champignons de ce genre - nous arrivons donc à «avec branchies courbées». (Son ancien genre Hygrocybe est ainsi nommé parce que les champignons de ce groupe sont toujours très humides. Hygrocybe signifie «tête aqueuse».)

En tant qu'épithète spécifique, pratensis est beaucoup plus facile à comprendre à condition que vous ayez une base de base en latin. Pour ceux qui ne l'ont pas fait, vous ne serez néanmoins pas surpris de savoir que cela se traduit par «des prés». C'est là que l'on trouve le plus souvent ces gros bonnets de cire.

Guide d'identification

Un bouchon de 8cm de diamètre d'Hygrocybe pratensis - Meadow Waxcap

Casquette

La calotte est légèrement ombrée, de 2 à 7 cm de diamètre et de couleur variable allant du jaunâtre pâle au chamois ou parfois rouge rosâtre. En dehors de la pluie, les casquettes sont sèches et lisses. Au fur et à mesure que le champignon vieillit, la calotte s'estompe et sa chair passe du blanc au chamois rosâtre.

Branchies et tige d'Hygrocybe pratensis - Meadow Waxcap

Branchies

Épaisses, larges et distantes, les branchies blanchâtres croisées d' Hygrocybe pratensis sont décurrentes - s'étendant souvent à plus de 1 cm le long de la tige.

Avec l'âge, les branchies deviennent plus colorées.

Tige

Blanc au début et coiffé plus tard, la tige solide du Meadow Waxcap est robuste et devient creuse avec l'âge.

Gill trama de Cuphophyllus pratensis - Meadow Waxcap

Gill trama

Eléments hyphales entrelacés ou ramifiés de 25 à 210 μm de long x 5 à 11 μm de diamètre.

Afficher une plus grande image

Gill trama de Cuphophyllus pratensis , Meadow Waxcap

Gill trama X

Spores de Cuphophyllus pratensis - Meadow Waxcap

Les spores

Ellipsoïdale ou en forme de larme à sous-globuleuse, lisse; 5,5-7 x 3,5-5 μm.

Afficher une plus grande image

Spores de Cuphophyllus pratensis , Meadow Waxcap

Les spores X

Impression de spores

Blanc.

Pileipellis de Cuphophyllus pratensis - Meadow Waxcap

Pilleipellis

Une cutis avec des éléments de type trichoderme généralement de 25 à 60 μm de long et de 5 à 10 μm de diamètre.

Afficher une plus grande image

Pileipellis de Cuphophyllus pratensis , Meadow Waxcap

Pileipellis X

Odeur / goût

Pas distinctif.

Habitat et rôle écologique

Prairies tondues de près où les engrais artificiels n'ont pas été épandus en grandes quantités (bien que ce chapeau de paraffine tolère de petites quantités d'engrais), et dans certains pâturages de montagne cultivés pour les moutons, notamment près des bords des routes.

Les chapeaux de cire ont longtemps été considérés comme saprobiens sur les racines mortes d'herbes et d'autres plantes des prairies, mais il est maintenant considéré comme probable qu'il existe une sorte de relation mutuelle entre les chapeaux de cire et les mousses.

Saison

Août à décembre en Grande-Bretagne et en Irlande.

Espèces similaires

Porpolomopsis calyptriformis a une calotte pointue rose et la calotte se divise invariablement en se dilatant.

Notes culinaires

Hygrocybe pratensis avec des coiffes expansées qui sont fermes et colorées plutôt que molles et fanées

À l'échelle européenne, la plupart des champignons du waxcap sont maintenant assez rares, et donc, bien que dans l'ouest de la Grande-Bretagne, de nombreuses espèces de sols acides soient encore abondantes, la plupart des mycologues déplorent la suggestion que ces beaux champignons soient rassemblés pour manger. Néanmoins, le Meadow Waxcap est assez bien connu comme champignon comestible, et dans les régions où il y a suffisamment de ces fruits pour rendre leur collecte intéressante, il y a quelques fongiphages qui les évaluent très bien.

Étant charnus et contenant beaucoup d'humidité (cette dernière caractéristique des waxcaps), les Meadow Waxcaps peuvent être frits dans leur propre jus. Déposez-les simplement dans une poêle chaude avec un peu de sel et de poivre; il n'est pas nécessaire d'ajouter de la graisse ou de l'huile. Lorsqu'ils sont jeunes et frais, la texture est ferme, et donc ces champignons sauvages sont bons servis avec des plats de viande ou de poisson.

Un autre avantage de ce champignon de prairie (sous sa forme var pratensis montrée immédiatement ci-dessus, bien sûr, pas la très rare var. Pallida ) est qu'il est difficile de le confondre avec l'un des champignons branchiaux toxiques que vous êtes susceptible de trouver bien loin des arbres.

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

Fungi of Northern Europe, Volume 1 - The Genus Hygrocybe , David Boertmann, 2010.

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.