Identification de l'empoisonnement voilé Hebeloma mesophaeum

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Agaricales - Famille: Strophariaceae

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Toxicité - Identification - Sources de référence

Hebeloma maesophaeum - Poisonpie voilé

Presque toujours associé aux conifères sur sol sableux acide, Hebeloma mesophaeum est un champignon relativement petit et très commun; c'est encore un autre des nombreux champignons des bois qui dégagent une odeur de radis lorsqu'ils sont coupés ou écrasés.

Hebeloma mesophaeum se rencontre le plus souvent sous les pins à la fin de l'été et à l'automne, où il pousse parfois en très grands groupes. Cette espèce mycorhizienne rarement rencontrée est très visqueuse et collante par temps humide.

Hebeloma maesophaeum, empoisonnement voilé, par temps humide

Distribution

Commun dans les forêts de pins et de bouleaux sur les sols acides de toute la Grande-Bretagne et de l'Irlande, où il fructifie généralement en groupes (parfois en grand nombre), ce champignon distinctif se trouve également dans de nombreux pays d'Europe continentale. L'empoisonnement voilé est commun et répandu en Amérique du Nord.

Histoire taxonomique

Ce champignon a été décrit en 1828 par Christiaan Hendrik Persoon, qui lui a donné le nom binomial scientifique Agaricus fastibilis var . mesophaeus et, dix ans plus tard, le nom Agaricus mesophaeus . (Un grand nombre de champignons branchiaux ont été déversés dans le genre Agaricus dans les premiers jours de la taxonomie fongique; la plupart ont depuis été déplacés vers d'autres genres laissant dans le genre Agaricus actuel un nombre beaucoup plus petit de champignons branchiaux qui sont parfois appelés le 'vrais champignons'.)

C'est le mucologue français Lucien Quélet qui, en 1872, transféra cette espèce au genre Hebeloma , après quoi le champignon Veiled Poisonpie acquit son nom scientifique actuellement accepté d' Hebeloma mesophaeum .

Hebeloma maesophaeum, Poisonpie voilé, Wiltshire, Angleterre

Les synonymes de Hebeloma mesophaeum incluent Agaricus fastibilis var . mesophaeus Pers., Agaricus mesophaeus (Pers.) Fr., Agaricus strophosus Fr., Hebeloma mesophaeum var . mesophaeum (Pers.) Quél., Agaricus mesophaeus var . minor Cooke, Hebeloma strophosum (Fr.) Sacc., Hebeloma mesophaeum var . minor (Cooke) Massee, Hebeloma flammuloides Romagn., et Hebeloma mesophaeum var. strophosum (Fr.) Quadr.

Étymologie

Le nom générique Hebeloma vient de deux mots grecs anciens: hebe - signifie jeunesse, et le suffixe - loma signifie un voile. Ainsi, les champignons de ce genre n'ont un voile (le voile partiel qui recouvre les branchies) que dans les premiers stades du développement du fruit - lorsqu'ils sont jeunes. Nous rencontrons ce suffixe - loma dans plusieurs autres genres de champignons, notamment Entoloma et Tricholoma .

L'épithète spécifique mésopée signifie avec un milieu sombre - eh bien, le centre du bonnet est plus sombre que le reste!

Toxicité

Seul le nom commun Veiled Poisonpie devrait suffire à avertir quiconque de cueillir ces champignons pour se nourrir. Il est fort probable que ce soit un champignon toxique, car il est certainement connu que plusieurs autres espèces du genre Hebeloma sont gravement toxiques; nous traitons donc cette espèce comme non comestible et probablement pioisone.

Guide d'identification

Cap de Hebeloma mesophaeum - Poisonpie voilé

Casquette

Les jeunes calottes sont coniques puis convexes, devenant plus tard presque plates. Le centre est brun date, tandis que la zone extérieure est chamois clair avec une marge presque blanche. La surface est visqueuse par temps humide et la chair du bonnet est blanche.

Le diamètre de la calotte varie de 2,5 à 4,5 cm à maturité.

Branchies de Hebeloma mesophaeum - Poisonpie voilé

Branchies

Les jeunes spécimens ont des branchies brun argileux pâle; ils sont annexés à une dent décurrente; ils sont moyennement bondés.

À mesure que les spores mûrissent, les branchies deviennent brun plus foncé.

Tige

De 3 à 4 mm de diamètre et de 4 à 7 cm de hauteur, les tiges fibreuses sont chamois clair, devenant progressivement teintées de brun au fur et à mesure que la fructification vieillit. La chair de la tige est également chamois. Il n'y a pas d'anneau distinct mais juste une région en forme de zone.

Les spores

Ellipsoïdal, 8-10 x 5-6 µm; finement verruqueux.

Impression de spores

Marron.

Odeur / goût

Odeur de radis; goût amer.

Habitat et rôle écologique

Mycorhizien, principalement sous les pins dans les endroits humides.

Saison

Août à novembre en Grande-Bretagne et en Irlande.

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.