Phallus impudicus, champignon Stinkhorn

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Phallales - Famille: Phallacées

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Toxicité - Identification - Sources de référence

Phallus impudicus - Stinkhorn

Phallus impudicus , le Stinkhorn, émerge d'un «œuf» souterrain. Le chapeau est initialement recouvert d'une «gleba» vert olive malodorante qui attire les insectes; ils distribuent ensuite des spores via leurs pieds.

Si vous voulez voir ces champignons étranges, il n'est pas nécessaire de les chercher. Suivez simplement votre nez. Une fois que vous en avez trouvé un, vous n'oublierez jamais l'odeur, et par la suite vous laisserez probablement échapper un hurlement involontaire de «Stinkhorn» chaque fois que vous en aurez vent! Tôt le matin est le meilleur moment pour chercher (ou renifler) cette espèce très malodorante.

Phallus impudicus, Stinkhorns sur une souche d'arbre pourri

Les Stinkhorns sont saprobies et généralement grégaires, donc là où vous en trouvez un, il suffit de regarder autour de vous et vous pourrez probablement en trouver plusieurs autres au stade «œuf» (voir ci-dessous). Certains Victoriens, y compris la petite-fille de Charles Darwin Etty Darwin, étaient si dégoûtés ou si embarrassés par la forme de ces champignons phalliques qu'ils les ont attaqués avec des gourdins à l'aube plutôt que de leur permettre de fructifier et de répandre leurs spores. Il est douteux que de telles actions puissent faire une grande impression sur la population de Stinkhorn; cependant, le but principal était d'éviter de laisser les Stinkhorns faire la «mauvaise impression» sur les jeunes femmes impressionnables qui pourraient décider de faire une promenade matinale dans les bois!

Ci-dessus: les mouches ont nettoyé deux des Stinkhorns sur cette souche de bois dur pourri dans la réserve naturelle nationale de Gregynog, dans l'est du Pays de Galles, et elles doivent maintenant faire face à une `` arrivée tardive '' à la fête.

Phallus impudicus, l'ouest du Pays de Galles UK

Distribution

Très commun dans toute la Grande-Bretagne et en Irlande, Phallus impudicus est également présent dans la plupart des régions de l'Europe continentale, de la Scandinavie aux régions les plus méridionales de la péninsule ibérique et aux rives de la Méditerranée. Cette espèce se trouve également dans de nombreuses régions occidentales de l'Amérique du Nord.

Phallus impudicus, montrant la volve à la base de la tige

Histoire taxonomique

La forme nominale Phallus impudicus var. impudicus a été décrit en 1753 par Carl Linnaeus, qui lui a donné le nom scientifique de Phallus impudicus qu'il conserve à ce jour. Synonymes de Phallus impudicus var. impudicus comprennent Phallus foetidus Sowerby et Ithyphallus impudicus (L.) Fr.

Phallus impudicus var, togatus (Kalchbr.) Costantin et LM Dufour - les synonymes incluent Dictyophora duplicata sensu auct. brit., et Hymenophallus togatus Kalchbr. - diffère par un voile qui forme une jupe en dentelle sous la tête du champignon. Cette variété est une trouvaille rare en Grande-Bretagne.

Étymologie

Le nom de genre Phallus a été choisi par Carl Linnaeus, et c'est une référence à l'apparence phallique de nombreux fruits de ce groupe fongique.

L'épithète spécifique impudicus est le latin pour «impudique» ou «impudique», et par conséquent Phallus impudicus se traduit par «sans vergogne phallique». Cette espèce est parfois appelée le Stinkhorn commun.

Toxicité

L'odeur odieuse d'un Stinkhorn mature pourrait être considérée comme suggérant que ces champignons sont toxiques ou du moins non comestibles; cependant, certaines personnes les mangent, mais seulement au stade «œuf», lorsque l'odeur n'est pas si évidente. Cela dit, je n'ai entendu parler d'aucun cas de guerre de territoire sur les droits de cueillir ces champignons comestibles mais difficilement délectables.

Guide d'identification

Phallus impudicus au stade de l'oeuf

Développement

Il est assez facile de trouver les «œufs» de cette espèce, car ils ne sont généralement que partiellement enfouis dans les aiguilles de pin ou la lettre des feuilles et la peau blanche ressort clairement.

Les œufs du stinkhorn commun peuvent être trouvés à tout moment de l'année, mais ils restent généralement en dormance jusqu'aux mois d'été.

Coupe transversale de Phallus impudicus du stade de l'œuf

Dans l'œuf, le corps du fruit se développe. Sur cette image, le matériau du stipe (tige) se trouve dans la colonne centrale et la gleba, qui porte les spores, l'entoure. La texture en nid d'abeille du capuchon sous la gleba est également visible à ce stade.

Si les œufs sont cueillis assez tôt, alors que leur contenu est blanc, leur contenu est comestible. Cependant, les stinkhorns ne sont pas très recherchés, car il existe de nombreux champignons comestibles plus attrayants.

Bonnet de Phallus impudicus

Dès que le chapeau sort de l'œuf, les insectes l'attaquent et mangent la gleba. Une partie de la gléba collante adhère aux pattes des insectes, et c'est ainsi que les spores sont transportées d'un endroit à un autre.

Notez la texture en nid d'abeille du capuchon sous la gleba.

Pour trouver des spécimens dans des conditions immaculées, vous devez vraiment visiter les bois à l'aube, avant que les mouches n'aient trouvé de nouvelles cornes puantes qui ont éclaté de leurs œufs pendant la nuit.

Surface du capuchon en nid d'abeille de Phallus impudicus après que la gleba a été enlevée par les insectes

La description

Sous le revêtement de gleba vert olive collant, le chapeau du Common Stinkhorn a une structure en nid d'abeille surélevée. C'est tout ce que beaucoup de gens voient de la calotte de ce champignon parce que les insectes mangent très rapidement la gleba porteuse de spores, en même temps en collant une partie à leurs jambes afin que les spores soient transportées sur de grandes distances lorsque les insectes volent. à la recherche de nourriture ailleurs.

Dimensions

Généralement de 15 à 25 cm de hauteur; diamètre du pied 2 à 4 cm; capuchon de 2,5 à 5 cm de diamètre.

Autres caractéristiques

L'œuf a généralement un diamètre de 4 à 8 cm, s'allongeant progressivement jusqu'à ce qu'il se rompt et que le stipe émerge très rapidement, portant le capuchon recouvert de gleba en l'air.

Au stade de l'œuf, on dit que ce champignon est comestible (bien que la façon dont quelqu'un en soit venu à le savoir est un point de débat intéressant!), Mais il n'est certainement pas très apprécié comme source de nourriture (sauf par les mouches!).

Tige

Le stipe blanc a une texture et un aspect de polystyrène expansé; il persiste plusieurs jours après que la gleba a été consommée par les insectes.

Les spores

Ellipsoïdale à oblongue, lisse, 3,5 x 1,5-2,5 µm.

Couleur des spores

La gléba visqueuse, qui est olive foncée, contient des spores jaunes. Leur suspension dans la gleba rend impossible la réalisation d'une empreinte de spores conventionnelle.

Odeur / goût

Une odeur forte et désagréable; pas de goût distinctif.

Habitat

Phallus impudicus se trouve dans toutes sortes de forêts, mais particulièrement commun dans les forêts de conifères. Ce champignon saprobie apparaît invariablement à proximité de souches d'arbres mortes ou d'autres sources de bois en décomposition.

Saison

De juin à octobre en Grande-Bretagne.

Espèces similaires

Phallus hadriani , le Dune Stinkhorn, a une volve violette et est en moyenne un peu plus courte; en Grande-Bretagne, il se limite essentiellement aux dunes de sable.

Mutinus caninus , le chien Stinkhorn, est beaucoup plus petit et a une odeur plus faible; sa surface en nid d'abeille est orange plutôt que blanche sous la gleba.

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly 2016.

Pegler, DN, Laessoe, T. et Spooner, BM (1995). Puffballs britanniques, Earthstars et Stinkhorns . Jardins botaniques royaux de Kew.

Dictionnaire des champignons ; Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers; CABI, 2008

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.