Amanita porphyria, champignon Amanita voilé gris

Embranchement: Basidiomycota - Classe: Agaricomycètes - Ordre: Agaricales - Famille: Amanitaceae

Distribution - Histoire taxonomique - Etymologie - Identification - Notes culinaires - Sources de référence

Amanita porphtyria, Amanita voilée grise

Communément appelée Amanita voilée grise, Amanita porphyria a une coloration et une stature plutôt variables et pourrait facilement être confondue avec une Panthercap, une Amanita pantherina ou, plus probablement, une Amanita tachetée grise, Amanita excelsa .

Amanita porphyrie a une calotte brun violacé qui se marie bien avec les aiguilles de conifères et la litière de feuilles sur les sols forestiers, ce qui en fait l'une des espèces d'Amanita les plus facilement négligées.

Amanita porphyria, New Forest, Hampshire, Angleterre

Pour une description détaillée du genre Amanita et l'identification des espèces communes, consultez notre Clé Amanita simple ...

Distribution

Une découverte rare en Grande-Bretagne et en Irlande, Amanita porphyria se produit également dans de nombreuses parties de l'Europe continentale et est signalée en Amérique du Nord, bien qu'il y ait un doute quant à savoir si les Amanitas voilées grises qui se produisent de chaque côté de l'océan Atlantique sont en effet un et la même espèce.

Histoire taxonomique

Décrit en 1805 par le mycologue allemand Johannes Baptista von Albertini (1769-1831) et le mycologue américain Lewis David vonSchweinitz (1780 - 1834), qui lui a donné le nom binomial Amanita porphyria , la Grey Veiled Amanita est encore généralement désignée sous ce nom scientifique.

Les synonymes d' Amanita porphyria comprennent Agaricus recutitus Fr., Agaricus porphyrius (Alb. & Schwein.) Fr. et Amanita recutita (Fr.) Gillet.

Étymologie

L'épithète spécifique porphyrie vient de l'adjectif grec porphyrius , qui se traduit par «vêtu de violet».

Guide d'identification

Casquette d'Amanita porphyria

Casquette

Hémisphérique puis convexe et enfin aplatissant, 5 à 10 cm de diamètre; diverses nuances de brun violacé, plus foncées au centre et semblant souvent rayées radialement de fibres brun violacé; brillant; conservant généralement des fragments irréguliers de voile gris violacé du voile universel; marge non striée. La chair du bonnet est blanche ou crème pâle.

Tige et volve d'Amanita porphyria

Tige

La tige d' Amanita porphyriamesure de 6 à 11 cm de long et de 0,6 à 1,4 cm de diamètre, se rétrécissant vers l'apex; blanchâtre, avec de fines stries au-dessus de l'anneau, et (de plus en plus évident à mesure que le corps du fruit mûrit) avec des fibres longitudinales violacées gris-brun sous l'anneau; un anneau blanc supérieur persistant s'effondre bientôt contre la surface de la tige.

La volve comprend de courtes plaques blanchâtres irrégulières sur la base de la tige bulbeuse.

Branchies d'Amanita porphyria

Branchies

Comme la plupart des espèces Amanita , Amanita porphyria a des branchies libres, qui sont blanches et assez encombrées (mais beaucoup moins que dans le cas d' Amanita spissa ).

Spores d'Amanita porphyria

Les spores

Globuleux ou sous-globuleux; moins couramment ellipsoïdale, 7,2-9 x 7,8-11 µm; amyloïde.

Afficher une plus grande image

Spores d' Amanita porphyria , Amanita voilée grise

Les spores X

Impression de spores

Blanc.

Basides d'Amanita porphyrie

Basidia

4 spores.

Les pinces ne sont pas présentes à la base des basides.

Odeur / goût

Odeur désagréable, terreuse; goût, doux mais pas distinctif.

Habitat et rôle écologique

Résineux mycorhiziens et moins souvent feuillus sur sol acide; également signalé sur les landes, où il peut être mucorhizien avec de la bruyère.

Saison

De juillet à novembre en Grande-Bretagne et en Irlande.

Espèces similaires

Amanita pantherina a des restes de velar blanc (pas gris violacé) sur le chapeau.

Amanita rubesens a une chair qui devient rose lorsqu'elle est coupée ou déchirée.

Amanita excelsa a des spores beaucoup plus grosses; ses branchies sont plus densément encombrées et son anneau de tige est plus robuste.

Notes culinaires

L'Amanita Amanita porphyria grise voilée est appelée non comestible et pourrait contenir des toxines dangereuses, comme le font plusieurs autres espèces de ce genre. Cette espèce ne doit pas être cueillie pour manger.

Sources de référence

Fasciné par les champignons , Pat O'Reilly, 2011.

Funga Nordica : 2e édition 2012. Edité par Knudsen, H. & Vesterholt, J. ISBN 9788798396130

Liste BMS des noms anglais des champignons

Geoffrey Kibby, (2012) Genus Amanita in Great Britain , monographie auto-publiée.

Paul M. Kirk, Paul F. Cannon, David W. Minter et JA Stalpers (2008). Dictionnaire des champignons ; CABI

L'histoire taxonomique et les informations sur les synonymes de ces pages sont tirées de nombreuses sources, mais en particulier de la GB Checklist of Fungi de la British Mycological Society et (pour les basidiomycètes) de la liste de contrôle de Kew des Basidiomycota britanniques et irlandais.